Christian L. Lange

English Version

Christian L. Lange : une vie en couleurs !

C’est un artiste belge globe trotter… de Bruxelles à Saint-Barth en passant par Cannes, Christian Lange a vécu plusieurs vies. Attaché de presse, journaliste puis photographe, il a ensuite découvert qu’il avait un grand talent pour les créations graphiques, les compositions qui trament images et informatique, pour en faire des films colorés qu’on regarde avec gourmandise et dont on se débarrasse des poudres chromatiques en secouant la tête après les avoir vus et revus.

Surréaliste et fier de sa belgitude, il a exploré de grandes villes américaines et créé la série Take me to New York, saisissante de vivacité et de regards innovant sur des lieux mythiques de Big Apple, arraché des portions de villes pour les faire flotter dans l’espace.

Access Cannes - Christian L. Lange - Take me to New York - Manhattan Skyline

Access Cannes – Christian L. Lange – Take me to New York – Manhattan Skyline

Sa technique s’affine constamment et récemment il a marqué sa carrière d’une série d’œuvres très contemporaines, mais inspirée et qui forme une sorte de première synthèse, un peu comme du sampling graphique, rappelant le travail d’échantillonnage des DJ: Paréidolies. Des images clés, souvent des portraits d’icônes universelles, assorties de fonds oniriques et précis, diaboliquement précis…

Dans son esprit en tout cas René Magritte est un inspirateur du travail de l’artiste Voilà pourquoi son portrait est important dans la série.

Le surréalisme s’y retrouve au travers des fonds de couleurs vives, dans lesquelles chacun trouvera quelque chose de différent, même si de vrais éléments feront l’unanimité des regards… En levant les yeux vers le ciel, chacun peut voir dans les formes des nuages ce que son regard interprète. C’est un peu la même chose et Christian Lange joue avec délectation à cette partie de « pas vu pas pris ». Le portrait de l’ex Première Dame de France prend toute sa place dans cette galerie. Carla Bruni, artiste caméléon s’affirme par son regard profond, une partie plus charnue de sa personne et une chevelure qui pourrait la transformer en Marianne… Mais si vous plongez dans l’arrière-plan, vous partirez à nouveau à la chasse aux détails. Vous verrez, ne verrez pas, reviendrez au même endroit pour y trouver autre chose, quitte à croire que vous perdez la raison… Avez-vous raison?

Access Cannes - Christian L. Lange - Madonna

Access Cannes – Christian L. Lange – Madonna

Madonna la lionne elle, se confond presque avec la fine panthère qu’était Marilyn Monroe. Hasard? Cherchez dans ses cheveux, entre ses doigts, au fond de ses yeux… Et vous verrez, peut-être ! C’est là la magie de Paréidolies. On se balade dans cette série un peu comme dans les allées d’un marché indien aux pyramides d’épices. C’est comme une dégustation à l’aveugle au cours de laquelle nos yeux se transformeraient en papilles. Chaque détail à une saveur, rappelle quelque chose, mais on ne peut mettre le doigt dessus… Et c’est ce qui rend l’exercice riche! Il en va de même ici et Christian Lange ne donnera jamais sa recette… Il n’est même pas certain qu’il y en ait une. Surréaliste, non? Une galerie New Yorkaise observe également son évolution de très près. Qu’aurait dit Magritte face au travail de cet artiste hors des sentiers battus? Peut-être simplement « est-ce que je vois ce que je regarde »?

 




15 mars 2018